La saison 2019 approche!

L’hiver 2018-2019 a été riche en neige en Valais. Les mois de mai et juin s’annoncent bien en eau, ce qui va permettre de belles descentes sur le Rhône.

Les meilleurs niveaux d’eau auront lieu de mai à juillet. Réservez dès maintenant votre descente ou votre package.

Nouveautés

Cette saison, nous vous proposons quelques nouveautés:

Team building outdoor

En collaboration avec Escape Life, nous avons conçu un team building outdoor d’un nouveau genre: mener à bien un jeu de piste en raft et le long du Rhône. Votre team devra mettre toutes ses ressources en œuvre pour résoudre des énigmes, travailler de manière unie pour relever des défis et sortir du parcours.

Cet escapelife aura lieu sur une partie calme du Rhône, permettant à tout le monde de participer.

Venez visiter le site: www.teambuildingvalais.ch

team building outdoor

Funyak extrême

funyak extreme

Vous êtes beaucoup l’an passé à vous être intéressés au funyak (kayak gonflable double) et à rechercher des sensations fortes.

Nous avons acquis cette année un cataraft, qui nous permettra d’assurer votre sécurité en funyak sur le parcours du parc de Finges. Vous devrez passez les rapides seuls ou avec un/e coéquipier dans votre kayak gonflable, mais la cataraft sera là pour vous récupérer en cas de nage. Cette technique éprouvée est très répandue en Amérique du Sud et nos guides sont des spécialistes.

Rio Futaleufu

Tubing

Envie d’un rush de fin de journée? Nous vous proposons une petite sortie sur le Rhône, bien installés sur de grosses bouées. Accompagnés de kayaks, vous pourrez parcourir une petite section du Rhône en vous laissant flotter sur les rapides.

Devenez guide de rafting!

Comme job d’étudiant durant les week-end ou durant l’été, comme future profession, guide de rafting est un métier passionnant. Toute la journée sur l’eau, vous donnez du rêve à vos clients et découvrir une activité et une région à des touristes.

Préparation aux examens SOA

En mai et juin, nous proposons des formations préparatoires pour l’examen de la Swiss Outdoor Association.

Examen de guide SOA I

Le diplôme de guide SOA niveau 1 vous permet de travailler sur des rivières de classe II à III.

Cette formation s’adresse à des personnes ayant déjà quelques connaissances de l’eau-vive et qui souhaitent un entraînement intensif de trois jours pour passer l’examen.

Dates: 3-4-5 mai 2019
Prix: 500CHF

Pour vous inscrire à l’examen SOA, vous devez avoir un certificat de premier secours valide et avoir un certificat Rescue3.

Examen de guide SOA II

Le diplôme de guide SOA niveau 2 vous permet de travailler sur des rivières de classe III et plus haut.

Cette formation s’adresse à des personnes ayant le diplôme de guide SOA I.

Dates: 13 au 17 mai 2019
Prix: 1000 CHF

Pour vous inscrire à l’examen, vous devez avoir un certificat de premier secours valide et avoir un certificat Rescue3.

Formation au système « oars »

Ce système est largement répandu en Amérique du Sud et est très utile sur des rivières à gros volume. Si vous pensez travailler en Amérique du Sud, il est indispensable de maîtriser cette technique.

Dates: 17-18-19 juin 2019
Prix: 700CHF

Formation complète pour devenir guide de rafting

Le métier de guide de rafting ne s’apprend pas en 3 jours. Nous vous proposons une formation sur 2 ans afin de pouvoir passer l’examen de guide SOA II la deuxième année et s’entraîner aux « oars » et avec le cataraft la seconde année.

Première année

  • Cours de guide SOA I
  • Mois de mai comme stagiaire pour passer l’examen SOA I
  • Entraînement comme stagiaire durant la saison.

Deuxième année

  • Cours de guide SOA II
  • Examen SOA II
  • Stagiaire « oars » et possibilité de travailler comme guide durant la saison avec l’entreprise.

Tout le monde ne progresse pas à la même vitesse. Il est ainsi tout à fait possible de faire une saison de stage chez nous afin de perfectionner vos connaissances et de vous inscrire à l’examen l’année suivante.

Prix de la formation complète: 2000 CHF (1000 CHF par année)
Non compris dans le prix: le cours Rescue 3 et le cours de premier secours BLS-AED.

training raft guide

Les dangers de la rivière

La rivière, comme tout environnement naturel, comporte des dangers. Naturels ou artificiels, ceux-ci ne se voient pas toujours et sont parfois difficiles à anticiper. Ils ont été divisés en deux catégories et ne sont pas exhaustifs.

Les dangers artificiels

Débris métalliques

Les rivières ont souvent été auparavant la poubelle des travaux de réfection de ponts ou de routes passant à proximité.
Sous les ponts et sur une zone de 100 mètres en aval, il est fréquent de retrouver des débris, des dalles artificiels armées et des câbles.
Des catastrophes naturelles, éboulement, destruction de route sont également une cause de dépôt de débris métalliques dans les rivières.

Les débris métalliques les plus fréquemment rencontrées sont des pieux, des câbles, des bernes routières et des DINs de chantiers.

Pour les éviter: ils sont malheureusement difficilement repérables. Méfiez-vous des piles de pont, sous les ponts et 100 mètres en aval ainsi que de la traversée des villes. Rester au centre du cours d’eau. En cas de doute, débarquez et portez.

Seuils artificiels

Pour protéger un pont ou un ouvrage lorsqu’une rivière fait un méandre, des seuils artificiels sont crées pour ralentir l’eau. Un phénomène de rappel, danger mortel, peut se créer.

Le principal danger de ces seuils est qu’ils ne semblent pas dangereux. L’eau est calme, mais une véritable machine à laver pouvant retenir quelqu’un prisonnier sous l’eau y est cachée. Voir ce film.

gros rappel
La machine à laver (source: https://www.reddit.com/r/WTF/comments/za9v7/the_drowning_machine/)

Un accident tragique lié à des seuils sur la Kander avait coûté la vie à des militaires en Suisse.

Ces seuils sont également néfastes pour les poissons car ceux-ci ne peuvent plus remonter le cours d’eau.

En Valais, de plus en plus de seuils artificiels sont démolis ou aménagés de manière à limiter le phénomène de rappel et renaturaliser le cours d’eau.

Pour les éviter: si vous voyez une ligne à l’horizon, débarquez, allez voir et au moindre doute portez.

Piles de pont

Les ponts avec leur « pieds dans l’eau » constituent un obstacle pour le courant et donc pour le matériel transporté par les flots. De plus des objets tombent des ponts et se retrouvent bloqués contre les piles. 

Il arrive fréquemment que du bois se prenne dans les débris métalliques augmentant encore le danger. Les piles de pont sont à éviter lorsqu’on passe dessous en raft ou en kayak.

Pour les éviter: rester au centre sur une ligne d’eau nette. Au moindre doute, débarquez et portez.
métal pont
Echelle métallique emportée et bloquée contre la pile d’un pont

Pollutions

Moins visibles mais dévastatrices pour l’écosystème, les pollutions sont également un danger pour les navigateurs, si ils absorbent de l’eau contaminée.

Celles-ci proviennent de l’eau restituée par une usine chimique, par le déversement de purin dans un torrent ou de la contamination d’une nappe phréatique.

Une pollution se reconnait à l’odeur et à la couleur.

Pour les éviter: en général quand on la détecte, c’est trop tard. Eloignez-vous le plus vite possible.
pollution
Pollution

Les dangers naturels

Les cours d’eau sont vivants et varient en fonction de l’intensité des saisons. Le gel peut désolidariser des blocs et provoquer des éboulements terminant dans une rivière, les branches d’arbres chargées de neige et avec l’aide du vent, se cassent tombent dans le lit des rivières, des arbres finissent dans les cours d’eau, en particulier lors d’hivers peu froid. Des avalanche recouvrent le lit des rivières, des embâcles, bouchons de branches et de troncs se forment. Tous ces dangers sont naturels et peuvent survenir, barrage ou pas.

Ces dangers sont finalement assez similaires à ce que l’on peut trouver en montagne!

Siphon

Un siphon est un tunnel naturel créé par des blocs ou par l’érosion dans des roches calcaires ou des conglomérats. Un nageur ou une embarcation pourraient y rester bloqués.

Pour les éviter: en général, les zones à siphon sont mentionnées dans les guides. Avant de faire une rivière, renseignez-vous sur la géologie et la morphologie. Conglomérats et calcaire ou vallée engorgée signifie souvent qu’il y aura des siphons. Si c’est le cas, faites du repérage et ne passer par tout à vue.
syphon
Danger naturel: siphon

Embâcles de bois

Il arrive, lorsque de nombreuses branches et troncs tombent dans une rivière et se font emporter, que tout se retrouve bloqué en un endroit, méandre ou gorge, créant un barrage naturel.

Dans les méandres d’une rivière, il y a presque toujours du bois accumulé en plus ou moins grande quantité. Il faut absolument éviter les angles des méandres. 

Les débris métalliques sont également une source d’embâcle car du bois peut se prendre dedans. Les risques de débordement du cours d’eau, sont importants et lorsque l’embâcle cède, les dégâts dus à la montée brutale de l’eau sont conséquents. Par comparaison, un barrage qui ouvrirait en urgence ses vannes va faire monter le niveau d’eau rapidement mais progressivement. Une embâcle qui cède va libérer d’un coup l’eau et tout le bois accumulé.

Pour les éviter: rester au centre des courbes de méandre, si vous vous retrouver face à une embâcle, portez et observez si elle se déstabilise et risque de céder. En cas de doute, sortez.

Éboulement

Un éboulement ou la désolidarisation d’un enrochement peut recouvrir un cours d’eau et créer des siphons. Un éboulement libère également des roches fraichement cassées et donc tranchantes, dangereuses pour une embarcation et son ou ses navigateurs.

Pour les éviter: débarquez et portez.

Avalanches

Les versants des vallées alpines sont caractérisés par des couloirs à avalanches qui peuvent atteindre le cours d’eau du talweg et l’obstruer, créant par la suite un énorme siphon de glace.

Lorsque l’avalanche est importante, il arrive fréquemment que la neige ait emporté des troncs d’arbres qui se déposent dans le cours d’eau. Ce danger naturel est très important. Si une gorge se situe peu après des couloirs à avalanche, il y a de fortes probabilités que des troncs y soient coincés. Prudence avant de vous y engager!

Pour les éviter: observez votre parcours avant de commencer la navigation. Les avalanches se voient d’assez loin. Débarquer avant et allez observer l’avalanche. Si elle est conséquente avec du bois et qu’une gorge la suit, ne vous y engager pas sans l’avoir reconnue intégralement à pieds. Si ce n’est pas possible, renoncez.
Avalanche
Avalanche sur le Rhône

Pour toute information complémentaire: www.riverexpertise.ch