Nager dans une rivière

« Il y a des tourbillons dans le Rhône »

Combien de clients valaisans m’ont dit « jamais je n’irai sur le Rhône, il y a des tourbillons »!

Le Rhône est un fleuve de type volume prenant sa source dans les Alpes valaisannes en Suisse. Partant d’un glacier, l’eau jaillit et s’écoule en cascade de la montagne. Plus il descend la vallée, plus il grandit, renforcé par les rivières latérales.

De torrent, le Rhône devient une rivière à volume qu’il fait bon descendre en rafting. Dans le parc de Finges, le niveau d’eau peu atteindre de plus de 350 m3/seconde.
Dès Sierre, il est canalisé, et lorsque le niveau d’eau augmente lors de la fonte des neige ou de très fortes et longues pluies, la vitesse de l’eau augmente et c’est ce qui le rend dévastateur quand il sort de son lit. L’eau atteint une vitesse qui emporte tout sur son passage.

Les mouvements d’eau

Les tourbillons que l’on peut observer dans le Rhône sont créés par des roches sous l’eau et par les rochers sur les rives qui font obstacle au courant, freine l’eau qui tourne derrière le rocher. Ceci s’appelle un « contre-courant ». Ces mouvements d’eau peuvent déstabiliser une embarcation et sont utilisés pour s’arrêter et jouer dans le courant.

Les dangers du Rhône en Valais

La température de l’eau

Le plus grand danger du Rhône en Valais est sa température. Sur l’année, elle oscille à Sion entre 4 et 10°C. Provenant du glacier ou de la fonte des neiges, proche de sa source le glacier et alimentée par des rivières glacières, l’eau n’a pas le temps de se réchauffer.

tempreatire rhône 2018
Température du Rhône en 2018 [source : hydrodaten]

Le plus grand risque est l’hypothermie. S’aventurer pour nager dans le Rhône ne doit de faire qu’avec un équipement adéquat, combinaison, chaussons, gilet et casque.

Les rapides

Lorsque le lit devient plus étroit ou que la pente s’accentue, l’eau s’accélère, créant un rapide.  Si des rochers tapissent le lit de la rivière, cela modifie la structure des courants créant des vagues et des rouleaux. C’est ce qui est tellement palpitant sur un raft ou un kayak.

La profondeur à l’endroit du rapide est important. Pour nager dans une rivière il faut que ce soit suffisamment profond pour ne pas se heurter aux pierres ou rochers. De plus, il est important de nager dans une rivière si l’eau dépasse la hauteur du genou et de ne pas se lever, au risque de se coincer contre un rocher et d’être retenu prisonnier par la pression qu’exerce l’eau sur la jambe.

Les règles de sécurité pour la nage en eau-vive

Bien évidemment, la première recommandation est de s’initier avec des gens qui connaissent bien la nage en eau-vive. Il y a tout de même quelques règles de base:

  1.  Avoir un équipement adapté: combinaison adaptée à la température, chaussons, gilet, casque et corde de sécurité .
  2. Ne pas aller nager seul dans une rivière et avoir toujours une personne sur le bord avec une corde de sécurité.
  3. Ne jamais tenter de se lever dans une rivière au risque de se coincer une jambe, nagez et gardez vos jambes au-dessus de l’eau!

Pour les pêcheurs

Il y a beaucoup de pêcheurs par chez nous qui vont taquiner le poisson de nos rivières. En bottes, ils entrent dans le courant pour s’approcher au mieux de leur amis à nageoires.

Le risque pour eux est une montée rapide de l’eau liée à l’ouverture d’un barrage ou à la rupture d’un barrage naturel fait de branches.

Si vous êtes emporté par une montée des eaux,  ne tentez pas de vous lever au milieu de la rivière mais essayer de nager vers la rive et vous agripper à une roche. Il est clair que les longues bottes ne vont pas aider.
Pour prévenir ce type d’accident, pensez à prendre un repère du niveau d’eau avec un bloc de roche et lui jeter un œil régulièrement. Si l’eau monte, sortez rapidement du lit et mettez-vous à en retrait. Ça va très vite.

S’il est prévu de rester au même endroit, une corde attachée à un arbre à laquelle s’agripper pourrait aider. Par contre ne jamais s’attacher à là corde.

La rivière est fascinante, vivante, changeante et un terrain de jeux palpitant. Tout comme la montagne, elle peut réserver des surprises et ses dangers surviennent brutalement. Respectez-là! Ce n’est pas en la canalisant, en la corrigeant qu’elle sera domptée. Un cours d’eau, même corrigé pour la troisième fois, peut toujours être dangereux lorsqu’il est en crue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *